La politique agricole départementale

Politique agricole de la Seine Maritime

Le Département de Seine-Maritime, en adoptant une nouvelle politique agricole départementale pour la période 2013-2017, a réaffirmé l’importance de l’agriculture sur son territoire.

Cette politique est axée sur le soutien aux actions en faveur :

  • du développement et de la structuration des filières locales,
  • de l’accroissement de l’autonomie des exploitations,
  • de la prise en compte des enjeux environnementaux.

Le Département consacre annuellement plus de 1,5 millions d’euros à l’agriculture dans le cadre de cette politique déclinée en trois axes :

  • accompagner les nouvelles expériences techniques, économiques et juridiques (expérimentation de nouveaux systèmes de production type agroforesterie ou permaculture, acquisition de références technico-économiques…),
  • faire bénéficier à un large public agricole les expériences acquises (diffusion d’informations dans des réseaux d’agriculteurs, conseil individuel et de groupe…),
  • engager un maximum d’exploitations agricoles sur l’organisation et le développement des filières locales (vente fermière, promotion en faveur des produits locaux, développement des débouchés agricoles via les artisans et TPE locaux…).

Une part croissante de la population s’interroge sur son alimentation.
Le département a fait le choix d’orienter de plus en plus sa politique agricole sur cette préoccupation. Cette approche à plusieurs intérêts : l’identité territoriale, l’augmentation de l’autonomie des exploitations agricoles et la sécurisation de leur revenu, la création d’emploi local, l’augmentation du lien social entre l’agriculture et les habitants d’un territoire, un soutien de l’agriculture et de l’agro-alimentaire par l’accès à de nouveaux débouchés et non par des aides publiques.